PERMACULTURE ET EFFICIENCE

Qu’est-ce que l’efficience ?

Pour comprendre la force de la Permaculture, il convient de distinguer efficience et efficacité.

Prenons l’exemple suivant: agriculture industrielle Vs. agriculture de type permaculture et synécoculture

Système permaculturel : 10 à 20 calories produites pour 1 calorie investie en moyenne = efficience légèrement supérieure à 1.
Système industriel : 1 calorie produite pour 15 à 20 investies = efficience de 0,05 à 0,07.

D’après Permaculture sans frontières.

L'équation de la performance
L'équation de la performance
  • Le système industriel est efficace : il tente de produire de la nourriture pour tous; mais la pertinence de sa stratégie est secondaire.
  • Le système permaculturel est efficient : il optimise les ressources pour tenter d’atteindre le même objectif.

Ainsi, nous pouvons être efficace mais pas efficient:

  • Aller chercher le pain en voiture à 200 mètres de chez soi = efficace; parce qu’on atteint un objectif, en quelque sorte.
  • Aller chercher le pain à pied = efficient; car on atteint un objectif en économisant.

Maintenant que cela est clair, voyons le lien avec notre affaire!

L’efficience en permaculture par l’exemple

Vous souhaitez placer une véranda contre la façade sud de votre maison; le mur de la maison fait office de masse thermique et régule la véranda; cette dernière quand à elle apporte un effet de serre profitable à la maison (intégrer plutôt que séparer). Cette véranda augmente la surface de toiture, aidant à récolter plus d’eau pluviale (versatilité de la véranda). Peu après vous apprenez qu’une mare placée devant la véranda augmente le rayonnement solaire, donc la chaleur. Elle permet aussi :

  • de stocker de l’eau
  • de constituer un réservoir de biodiversité
  • la lutte biologique contre les moustiques
  • d’élever des poissons (redondance, versatilité, emplacement relatif…)

 

 

Finalement, l’imagination et la connaissance démultiplient l’effet des services rendus par votre écosystème. Et plus on met de l’énergie à concevoir, plus les coûts diminuent en comparaison avec les services et productions rendus. C’est là l’efficience, mise au service des besoins humains et soignant aussi les écosystèmes.

Conclusion

Parler de Permaculture au sens large, c’est parler de soutenabilité ; et comme l’exemple ci-dessus l’a montré, différents principes visent justement à maximiser l’efficience pour tendre vers ce but:

  • Versatilité : un élément remplit plusieurs fonctions
  • Redondance : une fonction est remplie par plusieurs éléments
  • Effet de levier : chercher le résultat maximum pour un effort minimum
  • Intégrer plutôt que séparer : rapprocher les éléments dont les besoins et fonctions peuvent se compléter.
  • Emplacement relatif : positionner les éléments afin de mutualiser une action, de créer des synergies et de l’harmonie.
L'effet attendu d'un système permaculturel
L'effet attendu d'un système permaculturel

 

Au vu de tout cela, risquons nous à proposer les axiomes suivant :

  1. l’efficience caractérise les écosystèmes; elle est pour ainsi dire une préoccupation du vivant, et de tout être vivant par extension.
  2. les démarches permaculturelles s’inspirent des écosystèmes; autrement dit un système réellement permaculturel tend toujours vers l’efficience.

Yan pour les Humus Pays d’OC

Pour aller plus loin vous pouvez visiter le Super site de

Natura-lien :

Une asso permaculture aux alentours de Beziers

Nos derniers articles :

EN SAVOIR PLUS

Rejoignez nous sur facebook :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *