Le pont auto-porté de Léonard de Vinci

Sur notre petite ferme, l’accès au potager et le raccourci pour aller au poulailler et au parking se faisait par un vieux pont fait de vieux troncs d’arbres pourrissants traversant le ruisseau : autant dire un passage aussi utilisé que dangereux ! L’occasion de rappeler l’importance des chemins dans le design : un accès bien placé et des éléments bien disposés autour de ces accès permettent une fluidité des tâches de tous les jours.

On a donc décidé de remplacer notre pont vieillissant. Deux bastaings et quelques planches de coffrage auraient rapidement remplacé l’ancien pont, mais que nenni ! Des arbres à faire tomber pour éclaircir le terrain, l’envie d’avoir un beau pont, alors c’est parti, on va se tenter le pont auto porté de léonard de Vinci… tant qu’à faire !

Les structures autoportées ont l’avantage d’être des assemblements de bois qui, une fois mis en place, exercent une pression uniquement à la verticale. Ainsi, pour une charpente autoportée, pas besoin de contrefort : c’est le même avantage pour le pont. Aussi, la structure se bloquant d’elle-même, on peut se permettre une relative variation entre les poutres qui la composent.

La structure du pont se compose de 6 bouts de bois de 2m50, et 4 de 1m50 imbriqués en suivant les plans du célèbre génie. La structure tient alors toute seule, sans clous ni vis. Pour l’habillage, nous avons simplement rajouté deux traverses de 1m50, et des grandes planches de coffrage de 4m : celles-ci sont fixées avec des vis. Avant l’habillage, nous avons tout de même triangulé le pont dans le plan horizontal pour une meilleure stabilité.

Voilà, le pont est terminé, nous pouvons maintenant aller à notre potager sans craindre l’effondrement !

Pour en savoir plus sur le pont autoporté, n’hésitez pas à nous contacter et nous vous détaillerons les plans de construction.

Clément

12 pensées sur “Le pont auto-porté de Léonard de Vinci

  • 21 septembre 2017 à 10 h 22 min
    Permalink

    Bonjour Clément,

    La construction de ce pont m’intéresse dans le cadre de mes activités d’installations de jardin en mode permaculture. Et cela tombe bien car j’en aurais besoin pour un jardin installé au milieu de douves !!!
    Merci pour ton envoi. A charge de revanche si tu as un intérêt pour un mur à pêches façon Montreuil (voir sur ma page Facebook).
    Permaculturellement.

    Répondre
    • 22 janvier 2019 à 11 h 36 min
      Permalink

      Bonjour Clément,

      Super sympa ton article. Par contre je suis très déçu de ton attitude car je t’ai demandé les détails de construction de ce pont et j’attends toujours tes réponses !!!! Là tu n’es pas dans la permaculture humaine et pas dans le respect de celui qui demande !!! Si tu veux ou peux pas dis-le au moins !!! Au plaisir de ta réaction. Guy

      Répondre
      • 22 janvier 2019 à 13 h 42 min
        Permalink

        Salut Guy,
        Effectivement c’est pas sympa de ne pas t’avoir répondu surtout que ton commentaire date de plus d’un an! je m’en excuse (je t’avouerai que je pensais avoir déjà répondu publiquement au demande de précision)

        Alors voila les infos que je peux te donner : je n’ai pas fait de plan mais une petite maquette avec des liteaux d’un mètre, c’est super important pour comprendre comment s’encastre les bois les un avec les autres. Après j’ai multiplié les longueurs pour avoir la portée désiré ici au moins 4 m.
        j’ai coupé des tronc dans ma forêt : 6 morceaux d’1.50m et 6 morceaux de 2.50m il faut les écorcer pour que le bois pourrisse moins vite…
        On à assemblé les troncs entre eux sur une zone à plat (voir les petites photos) c’est très arrondis et ça nous a permis de tracer les encoches, avec les encoches le pont s’aplatit et gagne en portée (c’est pas plus mal!)
        pour le mettre en place on a laissé les tronc qui me servait de pont avant , je les ai tronçonné une fois utilisé…
        4 planche de 4m de long en tablier et voila!
        j’ai triangulé à quelque points pour plus de stabilité mais c’est pas obligatoire à toi de voir si tu te sent à l’aise sur le pont.
        Une petite erreur : j’ai utilisé des essence différente chêne et frêne, ils ne régisse pas de la même manière, c’est pas bien grave…
        Bon travail
        Clément (sur le compte d’Emilie)

        Répondre
        • 22 janvier 2019 à 14 h 36 min
          Permalink

          Salut Clément,

          Je te remercie de ta réaction rapide que je salue. Tu viens de regagner mon capital sympathie à ton encontre. Je peux être virulent, mais je peux être positif dans la même énergie. Tu viens de rendre un homme heureux. Merci pour cela.
          Question: tu as fait un plan de montage ou un mode d’emploi ?
          Question: je t’ai proposé de te donner ma documentation pour un mur à pêches. Intéressé ou pas ? Tu veux en faire un pour ton lieu ou pas ? Dis-moi sérieusement. Je t’enverrais le dossier s’il y a une motivation réelle. Donne-moi ton e-mail pour cela.

          Ciao et au plaisir de découvrir de nouvelles créations chez vous.

          Cordialement. Guy

          Répondre
          • 24 janvier 2019 à 10 h 56 min
            Permalink

            Salut pas de plan pas de mode d’emploi j’ai rie de mieux!
            Merci pour le mur à pêches mais ça ne correspond pas a nos climats chaud sec, donc je ne pense pas que ça intéresse les gens de notre réseaux
            A plus

  • 21 septembre 2017 à 12 h 29 min
    Permalink

    Super sympa ! Merci Leonard Clément Julie 😊

    Répondre
  • 21 septembre 2017 à 14 h 59 min
    Permalink

    Bonjour
    Ce type de pont minteresse dans le cadre associatif du desenclavement de zones montagneuse au Maroc . Est il possible svp de franchir des portees inportantes?
    Oussama

    Répondre
  • 21 septembre 2017 à 22 h 36 min
    Permalink

    Salut Clément !
    Vous avez fait un super job. Les plans de construction m’intéressent grandement pour le plaisir d’expérimenter.
    Encore bravo !

    Répondre
  • 22 septembre 2017 à 1 h 11 min
    Permalink

    Un defi pour mon fils de 10 ans et moi, nous avons emménagé près d’une petite rivière ds un eco-quartier encourageant les projets-nature. La rivière traverse une petite forêt ou j organise le développement d une forêt comestible.

    Répondre
  • 22 septembre 2017 à 15 h 18 min
    Permalink

    Bonjour ! je développe des systèmes agroforestiers au Pérou, et l’accès à certaines parties de nos parcelles est rendu difficile à cause de cours d’eau encaissés.
    Votre pont m’intéresse, pourrais-je avoir les plans?

    Augustin

    Répondre
  • 22 septembre 2017 à 23 h 20 min
    Permalink

    Salut!
    Bravo pour le travail !
    Je vous serai reconnaissant pour les plans!

    Cordialement

    Zimm

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *