GRAND JEU CONCOURS : la tour à patates !!

Cela fait des années que le mythe de la tour à patate persiste, une supercherie pour certains, un vrai miracle pour d’autres : il est temps de tirer tout ça au clair !

Le principe

La tour à patate est une culture verticale de pommes de terre qui a pour but d’économiser de la place mais aussi de faciliter les rotations au potager. Et tout cela en gardant un rendement convenable. Plusieurs méthodes circulent sur internet. Personnellement, j’en ai testé une qui avait peu de chance de marcher… et de fait, qui n’a pas marché… L’idée était de poser une dizaine de patates sur 1m² de sol, on recouvre d’un mélange de terre, de paille et de fumier, et au fur et à mesure où les patates poussent, on rajoute de ce mélange que l’on contient avec des planches. Au bout de quelques mois, la structure peut faire 1m de haut. Sur internet, on nous décrit que les plants auront fait de magnifiques tubercules sur toute cette hauteur. Dans mon cas, la récolte était médiocre….

Un ami formateur en maraîchage en agroécologique et biodynamique m’a donné sa recette qui, elle, fonctionne : la tour n’est pas maintenue par des planches mais par un grillage et il n’y a pas 10 pommes de terre au total mais plutôt 10 sur toute les tranches de 25cm… Ceci explique cela !

La mise en place est un peu différente, on va faire la structure entière en une seule fois : les patates « semences » sont disposées en cercle espacés de 20-25cm les unes des autres, on rajoute 25cm de bonne terre et on redispose un cercle de patates de manière à ce qu’elles soit en quinconce avec les précédentes. On peut monter ainsi de suite tant que le grillage le permet. Attention tout de même pour l’arrosage : pour assurer une humidité partout dans la tour, il est judicieux de placer un ou plusieurs tuyaux qui vont directement à différentes strates de la tour. Lors de l’arrosage, on remplira directement ces tuyaux.

Tour à patates

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La forme de la tour, très desséchante, demandera bien sûr plus d’eau qu’une culture traditionnelle de patates, heureusement on arrêtera l’arrosage lorsque la ressource en eau commence à manquer.

Puisqu’un schéma vaut mieux qu’un long discours, voici ci-dessous un schéma pour vous aider à construire votre tour à patate.

schema tour a patate
Schéma d’une tour à patate (un exemple parmi d’autres possibilités!)

Voici donc, le défi des Humus Pays d’Oc est lancé : essayons ensemble cette technique chez nous !

A GAGNER :

UN STAGE D’INITIATION A LA PERMACULTURE POUR VOUS OU LA PERSONNE DE VOTRE CHOIX !

En février-mars, construisons chacun dans un coin de notre jardin une tour à patates, prenez des photos lors de la construction de votre tour, et envoyez-les-nous sur à  : la plus belle remportera le prix !

Prenez aussi des photos lors de la récolte juin-juillet : la plus remarquable gagnera aussi ce prix !

 

L’idée est avant tout de lancer un processus expérimental.

Si ça fonctionne, nous lancerons d’autres expériences… Mais en attendant : c’est à vous de jouer !

 

Clément pour les Humus Pays d’Oc, réseau de permaculture de Montpellier et son arrière pays.

9 pensées sur “GRAND JEU CONCOURS : la tour à patates !!

  • 13 février 2018 à 10 h 12 min
    Permalink

    Alléchant ! J’ai très envie d’essayer mais je ne suis pas suré d’avoir bien compris comment monter ma tour…. Existerait-il un plan, des photos, une vidéo, un dessin …. pour m’aider svp ?
    Je suis novice novice en jardinage….
    Merci !

    Répondre
    • 19 février 2018 à 19 h 36 min
      Permalink

      on rajoute un schéma au mail !

      Répondre
    • 19 février 2018 à 19 h 37 min
      Permalink

      on rajoute un schéma à l’article !

      Répondre
  • 13 février 2018 à 12 h 18 min
    Permalink

    Il y a t’im des dimensions préconisées ? Diamètre ? Hauteur ?
    À première vue on semble pas loin du mètre cube de terre nécessaire. Difficile à trouver dans un petit jardin

    Répondre
    • 13 février 2018 à 17 h 53 min
      Permalink

      Je dirais 50-60cm de diamètre, pour n’importe quelle hauteur, si tu manques de terre tu peux essayer de mélanger un peu de terre avec de la paille du fumier, de la sciure …??? à essayer… tu nous fera un retour 😉 !!

      Répondre
  • 23 février 2018 à 12 h 08 min
    Permalink

    -> Sur le schéma vous remettez de la paille entre chaque étage de pommes de terre, est-ce voulu ? Est-ce que ça a un rôle particulier ? Ou peut-on mettre uniquement du mélange terre-compost dans le cylindre central ?
    -> Est-il nécessaire de planter 2 fers à béton/piquets pour maintenir la tour ?
    -> Est-ce qu’on démarre la tour directement sur le sol avec le mélange terre-terreau ? J’ai vu sur le site de Fermes d’avenir qu’ils mettent du carton pour éviter les adventices (ensevelies sous 1m20 ne pense pas qu’elles vont germer !), du grillage contre les mulots, et un lit de paille avant de mettre la terre.

    Répondre
  • 27 février 2018 à 12 h 17 min
    Permalink

    Un intérêt que je vois à cette technique est de pouvoir mettre cette tour « sous cloche » lors des gelées.
    Des retours d’expérience de ce type ?

    Répondre
  • 14 mars 2018 à 11 h 23 min
    Permalink

    Bonjour, la tour carrée avec 4 palettes ( traitées uniquement en autoclave) et un peu de grillage est tout à fait bien et limite le caractère desséchant de la tour qui ressemble à un véritable évaporateur!!! lol
    on positionne et fixe entre elles les 4 palettes dans le sens ou les lames du dessus sont horizontales
    vous obtenez un cube de palettes qui fait 80cm de haut sur 120cm de coté.
    dans l’espace entre les lames, on fixe des bandes de grillage hexagonal large ( 4 ou 5cm ) qui permettra le passage des tiges et retiendra la terre /compost etc…
    pour les couches et semences , la première, celle du bas avec uniquement de la paille tassée sur laquelle on rajoute 5cm de « terre », on dispose les semences à 6 cm environ des bords de palette et on recouvre avec encore 5 cm puis une couche de paille puis 5 cm etc…; ajustez les hauteurs de terre et paille pour que vous puissiez disposiez les semences juste au début d’une lame ( fenetre) grillagée… n’hésitez pas à mettre quelques semences à 15 cm vers l’intérieur du dispositif vous aurez des surprises… pour la dernière couche, paillez massivement, c’est le couvercle anti-évaopartion mais transiprant…
    pour la récolte, si vous avez fixé les palettes entre elles avec seulement quelques vis, rien de plus simple que d’ouvrir le dispositif et récolter…
    PS: étant du sud, j’avoue que je ne suis pas fan des patates mais ma compagne est du Nord!!! arghhhh

    Répondre
    • 14 mars 2018 à 12 h 11 min
      Permalink

      Bonjour, merci pour cette technique ça à l’air pas mal, tu nous enverrais des photos avant/après récolte?

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *