Les sauges

Les sauges forment le genre Salvia.

Ce sont des plantes de la famille des Lamiacées, qui comprend plus de 900 espèces, annuelles, bisannuelles, vivaces ou arbustives.

Une dizaine de sauges sont indigènes en Europe.

Sauge officinale

La plus connue, LA SAUGE OFFICINALE « salvia      officinalis » pousse de façon spontanée sur les sols secs et rocailleux des régions ensoleillées du bassin méditerranéen. C’est l’une des plus anciennes plantes cultivées dans nos jardins. Ses feuilles sont utilisées pour leurs propriétés médicinales depuis l’antiquité.

Sauge sclarée

On peut lui substituer la SAUGE SCLAREE, très proche au niveau propriétés.

 

 

 

La sauge officinale est une plante très rustique vivace semi-arbustive, au port dressé et aux feuilles persistantes mesurant 5 à 8 cm de long, de couleur gris-vert, duveteuses, oblongues, ovales.

La sauge forme une touffe buissonnante de 40 à 60 cm de haut. La floraison en grappes qui a lieu en juin donne naissance à de très délicates fleurs bleues lilas de 1 à 2 cm de long.

La sauge demande un sol calcaire, souple, voire même pauvre. Elle réclame en revanche une exposition chaude et ensoleillée.

Les boutures herbacées se font en juin tout comme l’éclat des souches, mais vous pouvez aussi faire des boutures aoûtées en été.

Récoltez les feuilles et les jeunes pousses avant la floraison pour les faire sécher, sinon ramassez selon vos besoins toute l’année.

La feuille de sauge contient de nombreuses substances actives ; des polyphénols (flavonoïdes et acides-phénols), un acide diterpénique (la salvine), un principe amer (la picrosalvine), de l’huile essentielle, des tanins, des vitamines du groupe B, de la vitamine K et des minéraux. Avec tout ça, elle présente de nombreuses propriétés qui seront détaillées à la suite de cet article. Attention tout de même, car l’ingestion de sauge peut interagir avec certains médicaments anticoagulants ou neuroleptiques.

Sauge ananas

Enfin, et pour le plaisir, je citerai la SAUGE ANANAS, qui est un arbrisseau aromatique et décoratif avec ses fleurs rouges au goût délicat et surprenant.
Nom latin : Salvia elegans
Origine :  Mexique
Période de floraison : du milieu d’été au début d’automne
La sauge ananas est vivace dans son pays d’origine mais chez nous elle craint le gel.
Type de feuillage : semi-persistant
Feuilles et fleurs sont utilisées en cuisine

 

Propriétés de la sauge reconnues en médecine traditionnelle

La sauge officinale a de tout temps été considérée comme le remède par excellence, d’ailleurs son nom « SALVIA » signifie « celle qui sauve ».

En Égypte, à l’époque de Ramsès, on en faisait boire le jus aux femmes stériles pour augmenter leurs chances d’avoir un enfant. Plante sacrée chez les grecs, elle était donnée en offrande aux dieux afin de retenir leurs grâces. Galien et Dioscoride l’utilisaient en tant que diurétique et la trouvaient intéressante pour les maladies féminines. Hippocrate lui reconnaît des propriétés astringentes efficaces contre les diarrhées. Enfin, dans la Rome antique on disait de la Sauge qu’elle « retenait ce qui avait été conçu et le vivifiait. »

Elle possède de nombreuses propriétés :

C’est un tonique général qui, en temps normal, donne de l’énergie et qui en temps de longues maladies ou convalescence redonne de la force et de la vitalité. On peut dire que c’est la plante pour convalescents faibles et fatigués.

C’est un tonique du système nerveux qui permet de lutter contre l’asthénie.

C’est aussi un tonique digestif à utiliser lors de troubles de la digestion. Elle permet en particulier de mieux digérer les viandes grasses. Elle fait aussi baisser le mauvais cholestérol car c’est un tonique du foie.

Au niveau des voies respiratoires, la sauge est astringente sur les muqueuses de la gorge et permet d’enrayer les angines. De plus, son essence antiseptique renforce cette action. Elle est efficace contre les rhumes, maux de gorge, grippe, et asthme. Elle limite les affections de la gorge, du larynx, de la bouche et soulage les aphtes.

Chez la femme, elle a une action tonique sur l’utérus. On l’utilise un mois avant l’accouchement à faibles doses. Après l’accouchement, elle régularise les fonctions hormonales de la femme et fait revenir les règles. Elle régularise le cycle de la femme et facilite ainsi la conception. A la ménopause elle soulage les bouffées de chaleurs et les vertiges.

Chez l’homme elle a une action correctrice sur l’éjaculation précoce et arête les pollutions nocturnes.

L’utilisation culinaire de la sauge remonte à l’antiquité, il est à noter qu’elle ralentit le processus d’oxydation des viandes et permet ainsi un meilleur temps de conservation.

La sauge est connue pour être la plante amie des femmes. C’est une plante utile à toujours avoir sous la main. D’ailleurs les anciens disaient « Qui a de la sauge dans son jardin, n’a pas besoin de médecin. »

Philippe et Dalila pour les Humus Pays d’Oc, réseau de permaculture de l’arrière pays de Montpellier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *