Recette de savon maison 100 % huile d’olive surgras (6 %)

Un petit article pour vous proposer de faire vous-même votre savon : testé pour vous, pour éviter les petites erreurs classiques !Précaution : recette à faire dans un endroit aéré, avec des protections de sécurité (gants, lunettes, manches longues). Au contact de l’eau, la soude (hydroxyde de sodium) dégage des émanations toxiques.

L’Homme fabrique des savons depuis des millénaires. Jadis, les matières premières utilisée étaient des corps gras (animales ou végétales) et de la cendre. Le savon est le résultat d’une réaction chimique entre un corps gras (ici de l’huile olive) et une base forte (ici de la soude pure). La réaction est totale, c’est-à-dire qu’à la fin il ne reste plus d’huile ni de soude. Un savon dit « surgras » signifie que la réaction de saponification n’est pas totale : il reste encore de l’huile et c’est voulu. Cela est recherché pour éviter d’avoir un savon trop agressif pour la peau (effet décapant, peau sèche).

Ingrédients

  • Soude : 38 gr (pas plus pas moins, c’est important). Chaque corps gras ayant un indice de saponification particulier, il existe des calculateurs de saponification en ligne permettant de calculer la bonne proportion de soude nécessaires à la fabrication d’un savon en fonction des corps gras utilisés. Regardez sur le web, il existe de nombreux calculateurs. Dans notre cas, nous utilisons 38 gr car nous avons 300 gr d’huile d’olive. Vous trouvez la soude dans des magasins de bricolage. Le format est de 1 kg, cela se présente en petites billes. Ne prenez pas de lessive de soude.
  • Eau : 100 ml
  • Huile d’olive : 300 gr

Ustensiles

  • 2 grands saladiers en verre
  • Moule à savon : un moule en silicone est idéal pour les débutants car le démoulage est très facile. A défaut, n’importe quel récipient suffisamment souple pour pouvoir démouler le savon.
  • Balance au gramme près : cela est très important car la quantité de soude est très précise.
  • Cuillère en bois
  • Equipement de sécurité : gants, blouse avec manches longues et lunettes de sécurité en cas de projection de soude.

Etapes

  1. Diluer la soude dans l’eau. Je vous conseille un saladier en verre. Délayer petit à petit la soude dans l’eau en remuant en permanence avec la cuillère en bois. La solution eau + soude chauffe. Vous pouvez faire un bain marie avec des glaçons ou de l’eau fraîche pour limiter la montée en température. ATTENTION : ne mettez jamais l’eau sur la soude MAIS la soude dans l’eau.
  2. Une fois la soude bien diluée dans l’eau, la mélanger avec l’huile d’olive dans un grand saladier en verre. Pour accélérer la réaction de saponification, remuez avec un fouet ou un robot tête plongeante (je le vous conseille, cela accélère la réaction) jusqu’à obtenir la consistance d’une mayonnaise. Le mélange doit se troubler et s’épaissir.
  3. Mettez rapidement en moule avant que le savon ne prenne dans votre saladier.
  4. Laissez 1 mois dans le moule. Oubliez le dans le coin de votre salon. Oui, c’est long ! Ce temps est nécessaire pour obtenir un savon suffisamment dur. Sinon, vous obtenez un savon qui fond rapidement au contact de l’eau.

Pour aller plus loin : je vous invite à regarder des blogs de savon sur le web, vous ne serez pas déçu : savon à l’huile de coco, huile essentielles, coloration naturelle, marbrage… Je vous conseille de lire l’ouvrage : Leanne & Sylvain Chevallier, « Je crée mes savons au naturel », Terre vivante. Excellent ouvrage sur la question de la saponification à froid.

Vincent pour les Humus Pays d’Oc, réseau de permaculture de l’arrière pays de Montpellier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *