Ce qui rassemble les Humus Pays d’Oc, c’est leur volonté de participer à la transition et d’intégrer un réseau local de motivés qui œuvrent en faveur de la transition vers des territoires plus durables, autonomes et résilients.

PRENDRE LA NATURE COMME MODÈLE…

Tel est l’un des principes fondamental de la permaculture, cette science qui a pour vocation de créer des systèmes de production robustes et durables.

Mais comment observer ? Comment lire le modèle naturel ? Comment en tirer des enseignement à même de nous amener à des choix judicieux dans nos pratiques ? Des choix qui, avec le minimum d’efforts, amènent une plus grande efficacité.

Ce stage est conçu comme un voyage en plusieurs étapes sur des lieux mythiques de l’Hérault. Où du cirque de Navacelles au lac du Salagou, nous explorerons des paysages méditerranéens autrefois désertifiés par l’activité humaine (charbonnage, surpâturage…) et verrons comment, avec l’aide des hommes et des femmes, ils ont été reverdis parfois de manière spectaculaire.

Hervé Coves, agronome de formation et Pierre-Yves Petit, paysan chercheur, vous accompagneront sur un chemin qui mène à se reconnecter à notre environnement à travers ces outils de haute précision que sont nos sens.

« Permatransect » ? Ce mot composé des mots « perma » qui désigne la permanence de la vie sur terre et « transect » qui désigne une ligne droite, repère pour étudier les espèces vivantes .

Le changement climatique est un sujet d’inquiétude majeur pour beaucoup d’entre nous. Y-a-t’il des solutions pour rétablir l’équilibre, pour que les ressources en eau et en nourriture soient disponibles pour toutes et tous ? Les habitats naturels seront-ils encore là pour accueillir la biodiversité ?

Cela fait quatre milliards d’années que le vivant ne cesse d’inventer, de créer , de s’adapter, de trouver de nouvelles alliances et de faire face aux changements constants. La nature a accumulé un savoir faire considérable en terme de construction d’écosystèmes pérennes et de réparation des accidents naturels.

Dans un monde qui se désertifie, où nous avons déserté nos savoirs et devoirs les plus basiques : ceux qui sont liés à la fertilité et à une productivité vertueuse, il est grand temps d’avoir recours à la nature comme modèle de développement.

Retrouver le sens de l’observation de la nature, en comprendre les processus en œuvre afin d’aggrader nos systèmes agricoles et humains : telle est l’ambition de cet événement.

Le PermaTransect* s’organise en 2 évènements :

  • Jeudi 22 et vendredi 23 avril 2021 : une formation itinérante “Savoir lire le vivant, ou comment transformer le désert en forêt nourricière” avec Hervé Coves et Pierre-Yves Petit
  • Samedi 24 avril 2021 : une masterclass  “De l’art de récolter le soleil et de cultiver la pluie” par Hervé Coves

Ces évènements sont indépendants mais complémentaires, vous pouvez vous inscrire à l’un ou l’autre, ou bien à la totalité

master class "De l’art de récolter le soleil et de cultiver la pluie"

samedi 24 avril 2021 au site de cantercel 34520 La-Vacquerie

Hervé Covès vous dévoile tous ses secrets sur l’art et la manière de cultiver la terre.

Lors de cette masterclass, Hervé Covès vous transmettra ses techniques et sa passion pour aller vers une agriculture pleine de sens où s’harmonise économie et écologie.
Vous ferez un voyage dans les profondeurs des sols vivants, sur toute la Terre, à la découverte des meilleures expériences, des résultats les plus épatant, mais également des obstacles et des échecs. Vous découvrirez une méthode que vous pourrez adapter à votre situation.

Allez au bout de votre rêve et de votre projet avec cette masterclass dirigée par l’un de nos meilleurs agronomes francophones.

PROGRAMME

Introduction
1. Fécondité : fruit de la Terre et du travail des Hommes
2. La terre est bien plus qu’un substrat : elle est vivante
3. Les migrations animales et des inoculums fongiques : les espèces animales peuvent adapter le milieu à leurs besoins

Pouvons-nous imaginer un mode d’existence ou d’action qui fasse émerger de la terre un véritable écosystème humain ?
Étude de cas : Australie, USA, Bornéo, Chine, Brésil, Portugal, France…
La Méthode
D’où que l’on soit, les 7 phases d’une transition agricole réussie, où vous comprendrez que l’eau se cultive
Et si nous débutions ?

Chaque participant est invité à amener un peu de la meilleure terre de son jardin et un peu d’humus prélevé sous un vieil arbre, un litre de chaque.
Nous fabriquerons un inoculum pour améliorer la fécondité de notre interaction avec la Terre.

Hervé Coves

Ingénieur agronome et frère franciscain, porte en lui et nous offre l’émotion vraie que procure sa compréhension profonde et pénétrante du vivant et de la biosphère. Francis Hallé, qui signe la préface de son livre , – « Vivre ensemble: Notre monde truffé d’amour », 2016 – place Hervé Coves « dans la lignée intellectuelle de Humboldt et de Darwin ». Il danse entre science et spiritualité et transmet avec une passion communicative une sorte de mystique du vivant et de la beauté, qui nous touche au cœur et qui nous révèle un « monde amoureux ». Il aime la vie, qu’il proclame « belle » ! Il l’évoque, la partage et la voit dans les yeux de ceux qui l’écoutent. Homme de science et d’esprit, il fait partie de ces grands frères qu’il est urgent de connaître .

ORGANISATION

LIEU : site expérimental d’architecture de Cantercel, 34520 La-Vacquerie-Et-St-Martin-de-Castries

HORAIRE : 9h-17h30 Arrivée à partir de 8h30 pour le café
Pause déjeuner de 1h30

REPAS : 15€ le repas de midi, fourni par le restaurant les Caz-Elles (produits locaux et bio). Ce repas est facultatif, vous pouvez apporter votre repas tiré du sac. Merci de le préciser lors de votre inscription.

TARIF : 40€ la journée

formation itinérante : "Savoir lire le vivant, ou comment transformer le désert en forêt nourricière"

Jeudi 22 et vendredi 23 avril 2021

Cette formation exploration fait appel à nos sens , elle est ouverte à toutes et tous, agriculteurs, permaculteurs, gestionnaires d’espaces naturels, collectivités, citoyens investis dans des associations environnementales, simples citoyens curieux de nature et investis dans la transition écologique..

Elle sera animée de façon à que chacun d’entre nous soit à la fois explorateur, chercheur, découvreur et que les données collectées soient traitées en intelligence collective. L’apport des connaissances sera alors mise en commun avec celles des formateurs.

PROGRAMME :

Où, du cirque de Navacelles au lac du Salagou, nous explorerons sur ses deux jours des paysages méditerranéens autrefois désertifiés par l’activité humaine (charbonnage, surpâturage…) et verrons comment  avec l’aide des hommes et des femmes ils ont été reverdis parfois de manière spectaculaire.
Où nous verrons comment des paysages incultes sont redevenus fertiles
Où nous verrons  comment le retrait des activités humaines permet à la nature elle-même de reconquérir son territoire.
Où nous verrons comment la roche et le CO2 deviennent terre grâce à la lumière.
Où nous nous découvrons nous mêmes.
Et où la vie est belle!

Jeudi 22 avril

Objectif : Comprendre les processus d’aggradation d’un milieu dégradé, savoir observer différents milieux (milieu sec du plateau / replantation de cèdres dans la pente / ripisylve) et comprendre que tous ces milieux peuvent satisfaire les besoins humains de base sans nécessité de plantation.

  • 9 h 30 : RDV entre Blandas et Navacelles sur le parking du point de vue du Cirque de Navacelles.
    Lecture de paysage et observations sur le causse.
    Les zones karstiques et la sécheresse : comprendre les stratégies d’évolution de l’écosystème présent.
    Restitutions collectives
  • 12h30 : repas tiré du sac
  • 14h : Visite de la forêt de cèdres où comment la nature prend le relai de l’humain 
    Visite de la fontaine de la foux (résurgence de la vis) : observation du milieu ripisylve d’un causse calcaire
    Comprendre comment la pierre devient terre, ou l’évolution des tanins de la feuille à l’humus
  • 17h30 : fin

Vendredi 23 avril

Objectif : comprendre comment l’homme peut valoriser des milieux abandonnés en s’inspirant des processus à l’œuvre dans la nature

  • 9h30 : RDV au “parking du site de blocs” de Soumont
    Visite de la ferme du point clé qui illustre la réaggradation par l’homme d’un milieu abandonné, en valorisant l’existant
  • 12h30 : repas tiré du sac
  • 14h : RDV au village abandonné de Celles au bord du lac du salagou
    Lecture de paysage
    Recueil des impressions
    Visite du verger sauvage greffé où comment implanter un verger dans la broussaille sans même travailler un gramme de sol.
  • 17h : célébration de la fin des trois jours d’exploration.

ORGANISATION

TARIFS (exprimés en TTC) :
Coût pédagogique de 80€ les 2 jours

EFFECTIF
Nombre de participants maximum : 30 personnes.

TRAJETS
Une fiche de covoiturage sera mise à votre disposition lors de votre inscription. Les trajets sont à la charge des participants.

NUITÉES
Possibilité de rentrer chez soi les soirs si vous n’êtes pas trop loin. Vous pouvez également prospecter pour des gîtes dans les environs des lieux de formation (à votre charge)
Une fiche sera mise à disposition lors de votre inscription pour proposer ou demander un hébergement aux autres participants
ou trouver des gîtes

FORMATEURS

Pierre-Yves PETIT : Formateur-Consultant indépendant en permaculture. Passionné par le vivant depuis l’enfance. Formé dans les domaines naturalistes et agronomiques. Un temps Agriculteur maraîcher bio et paysagiste.aujourd’hui j’œuvre pour davantage de compréhension des modèles naturels et à la manière de les intégrer dans les design de nos modes de production.

Hervé COVES : Expérimentateur agronome, il se consacre à l’exploration des phénomènes de fertilité avec une spécialisation dans le domaine des champignons mycorhiziens. Il développe actuellement le projet “Arthur”, outil interactif d’évaluation de la fertilité. Nous collaborons régulièrement sur des formations. Il est une source d’inspiration, et son approche de scientifique holiste apporte un éclairage précieux au monde de la permaculture. “La vie est belle”, dit-il.

COÛT ENVIRONNEMENTAL

Chacune de nos activités génère du carbone rejeté dans l’atmosphère, quand j’écris ces lignes sur mon ordinateur, lorsque nous nous déplacerons pour ces événements.
Nous tenons à limiter ces rejets de Co2 et à les compenser par la plantation d’arbres afin de stocker le carbone durablement et améliorer la biodiversité de nos territoires.

Nous encourageons chacun à contribuer à la hauteur de ce que sa conscience et sa tirelire lui permet : ce peut être sous forme monétaire versée à une association ou bien en vous engageant vous-même à planter des arbres autour de chez vous.

Permacollectivement vôtre,

Nos autres projets associés :

Nos derniers articles :

En savoir plus :

Catégories

Rejoignez nous sur facebook :